Sexe et amour, deux choses différentes ?

Tu le sais peut-être, je suis une fan de magazines. Elle, Vogue, Biba, Cosmo mais aussi Femina ou L’Illustré. Ce sont des magazines que j’aime feuilleter, lire et relire. Quand les images sont belles, je stocke le magazine dans mes étagères jusqu’à ce que je n’en puisse plus de tous ces vieux magazines et que je les jette à tour de bras. Bien entendu, pas sans avoir re-feuilleté, re-lu et re-relu auparavant. 😜

C’est justement avant de jeter L’Illustré du 26 septembre 2007 que je suis tombée sur un publireportage dont le titre m’avait paru intéressant à l’époque et d’autant plus aujourd’hui : “Pour réconcilier sexe et amour”.

Le reportage écrit par Cléa Carmin faisait l’apogée de la danse tantrique autrement nommée le yoga de l’amour. Il est très intéressant au point que j’aimerais assez faire une tentative d’autant que les liens, dont celui de Cléa Carmin elle-même, sont toujours d’actualité. Clique ici pour voir le publireportage.

Mais aujourd’hui avec le recul de l’âge et de l’expérience, je ne suis pas à 100% d’accord avec son introduction que je trouve réductrice à la seule question du sexe et de l’amour dans un couple fixe. Ou du moins, même si ce n’est pas explicitement écrit, c’est implicitement sous-entendu… à moins que ce ne soit mon éducation qui le sous-entende ainsi. 🤔😃

Parler de sexualité, n’a rien de dévergondé. Connaître ses préférences dans l’intimité sexuelle et les affirmer, n’a rien de dépravé. Collectionner les rencontres par internet et les “enfiler comme des perles”, n’a rien de vicieux.

Je crois qu’une femme seule, proche ou dans la 50aine porte avec elle, ses conquêtes et ses déconfitures. Et le fait de se focaliser sur la volonté suprême et unique de rencontrer sa nouvelle âme sœur pour “partager le reste de sa vie” peut être une porte ouverte à un nouvel échec sentimental.

Attention, je ne dis pas que ce n’est pas une bonne idée de vouloir se retrouver dans une relation stable et fixe. Au contraire.

Ce que je dis, c’est qu’avant de se relancer corps et âme dans une nouvelle passion amoureuse, il est fondamental de prendre le temps de faire connaissance avec soi-même. Sans quoi, nous risquons de répéter les erreurs du passé et reproduire les mêmes défaites. Ce qui est particulièrement frustrant et qui peut aboutir à la dépression.

Faire l’amour, c’est beau.

Faire l’amour en s’aimant soi-même c’est encore plus beau.

Avoir des relations sexuelles sans être amoureuse de son partenaire sexuel est très agréable. D’autant que ça nous permet de ne pas être aveuglée par les sentiments que l’on a pour l’autre ou, pire encore, d’être confortée par l’amour que l’autre a pour soi qui le/la rend aveugle sur ces défauts qui nous complexent tant.

Les kilos superflus, la fesse ou le sein relâché, les vergetures, la cellulite, les cheveux blancs, la peau affinée, les rides ou le poil oublié sous le menton sont le fait des changements hormonaux que nous subissons la 50aine approchante.

Nous n’en sommes pas moins femmes, séduisantes, passionnées, puissantes, constantes et fortes.

Et c’est à mon avis, important d’aimer son corps et ses changements avant d’aimer l’autre.

Avoir un partenaire sexuel signifie avoir confiance en l’autre. L’aimer au sens basique du mot n’est pas une obligation. Par contre, partager, cultiver, rechercher le plaisir de l’autre dans la relation sexuelle est plus que nécessaire pour que l’instant soit magique et que pour le l’alchimie se reproduise de fois en fois.

Parce que oui, on peut revoir plusieurs fois le/la même partenaire sexuel sans forcément en être amoureuse.

Voilà, ma première pensée, mes premiers mots sur se sujet si vaste qu’est la sexualité de la femme de 50 ans.

On le sait toutes, l’amour a plusieurs palettes. Il y a l’amour pour nos enfants, pour nos parents, pour notre partenaire, pour notre animal de compagnie, pour nos amies, etc. La liste de toutes les formes d’amour ne peut clairement pas être exhaustive.

Mais sans forcément faire la gloire du célibat, je crois fondamentalement que sexe et amour sont deux choses bien distinctes. Parce qu’on ne peut pas avoir de relations sexuelles épanouissantes si avant toute chose on ne s’aime pas soi-même.

À très bientôt.         

Ne manque pas le prochain article

Reçois-le en avant-première dans ta boite e-mail

Laisse ton commentaire

9 réflexions sur “Sexe et amour, deux choses différentes ?”

  1. Bonjour Yolène. Quel plaisir de te lire. Le sujet est important. A la suite de ma lecture, j’aimerais te dire que rien ne vaut le sexe allié à l’amour. Mais, il faut se rendre compte que l’amour peut aussi être un instant. En fait il y a un impensé: le temps et l’amour. Tout le monde s’accorde à croire que l’amour qui dure est le plus beau. Pourtant on peut être d’accord pour s’aimer une nuit. Seulement, toute intensité sexuelle demande de la générosité et un lâcher-prise possible par l’amour. Un amour apprivoisé avec l’âge…

    1. Bonjour Lil. Merci pour ce magnifique commentaire. C’est en effet un sujet important. La question est ouverte. J’ai émis un point de vue duquel j’avais envie de parler depuis longtemps. Et il est vrai que l’âge permet certaines libertés, libertés de penser. Aimer est le grand verbe. Le verbe rassembleur mais aussi le verbe qui fait peur.

  2. Ce que vous écrivez est tout a fait juste. Il faut d’abord s’aimer soi même, se respecter, pour aimer les autres et partager des moments de plaisir. Dans le respect des autres. Profitons de la vie. Les femmes sont magnifiques!

    1. Bonjour O, les femmes vous remercie de ce compliment. C’est vrai qu’elles sont magnifiques. Je suis tout à fait d’accord avec vous.

  3. L’âge d’or des femmes « modernes » est entre 15 ans et 30 ans. Leur pouvoir de séduction et d’attraction est plus grand que celui des hommes. Elles en profitent bien ! et pour une grande majorité elles en abusent consciemment.

    Voilà que tout d’un coup se voyant vieillissantes et moins attrayantes elles se demandent ce qu’elles vont devenir.

    Pour l’homme l’âge d’or commence après la quarantaine. Sa durée de vie de reproduction continue. Socialement, culturellement et économiquement il est plus riche. Il a surtout compris comment fonctionnent les femmes psychologiquement.
    Son terrain de « chasse » est donc plus grand.

    Ainsi les femmes, seules, divorcées ou encore célibataires quelque soit leur âge devraient apprendre à s’aimer par elles mêmes et non pas par ceux qui les convoitent. Surtout comprendre que le cycle de vie du pouvoir de séduction est différent entre l”homme et la femme.

    1. Bonjour A.G….. tout d’abord merci de votre commentaire. Même si je vous avoue qu’il m’a fallu un temps pour “tenter” de vous comprendre.

      Tout d’abord, je ne peux que déduire que vous êtes un homme. Ou une femme qui n’aime pas les femmes. Ou simplement un humain qui catégorise les humains uniquement au travers de chiffres, sondages et statistiques.

      Mais c’est intéressant parce que le votre est un commentaire qui ouvre un débat. Débat sur des faits chiffrés et basés sur une tranche de l’humanité qui a donc répondu à des sondages et autres questionnaires. Mais certainement pas sur vous, votre vie et votre vécu.

      Personnellement je doute que catégoriser l’humain en “age d’or généralisé” soit le fruit d’une expérience de vie riche et sereine. Plutôt, sur un brin de souffrance, une pincée de frustration et une belle dose de maîtrise de soi. On est ici au total opposé du lâcher-prise et de la générosité dont parlait Lil un peu plus haut.

      Ma première réaction en vous lisant a été de me dire “heureusement que je ne suis pas une femme dans sa vie!”

      Ce que vous écrivez signifie que selon vous femme qui pourrait être votre maman, votre sœur, votre fille ou votre femme ne peut pas envisager un avenir séducteur et sexuel du moment où elle a passé le fatidique cap des 30 ans…. C’est tellement triste et réducteur!!!!

      Et en même temps, c’est une bonne chose parce que ça nous rappelle à toutes et tous que tous les goûts sont dans la nature et que même si je ne suis absolument pas d’accord avec vous, votre point de vue à tout à fait le droit d’exister du moment où il n’empiète pas sur mon point de vue et vice et versa.

      1. Vous avez compris l’inverse du but de mon message et je m’en excuse.

        Je parlais de la différence du pouvoir de séduction entre l’homme et la femme et de l’importance pour les femmes de s’aimer quelque soit leur âge en tenant compte de cette réalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code