Mes astuces pour appliquer mes bonnes résolutions

Tout d’abord, j’aimerai souligner le fait que j’ai dû passer le cap de la quarantaine bien sonnée, des nombreuses tentatives et réussites plus ou moins fructueuses, des défaites et désillusions pour en arriver à la conclusion que “pas de bonnes résolutions = application des bonnes résolutions”…. Ouais !!!

Je m’explique :

Jeune fille, pas forcément désagréable à regarder, je rêvais de rencontrer le prince charmant qui me permettrait d’avoir une vie assez confortable pour pouvoir aller jusqu’au bout de mes rêves de scènes et de plateaux télé. Comme toutes les adolescentes des années 80 qui se respectent, j’ai rempli des pages et des pages de mon journal intime de phrases encourageantes et de listes qualitatives qui me permettraient d’être à la hauteur du prince charmant que j’allais rencontrer.

A 29 ans, soit après environ 15 années de listes répétitives nommées “bonnes résolutions pour l’année à venir” de mes défauts à corriger pour avoir la chance de rencontrer l’amour, le vrai, celui qui arrive avec le château et la situation professionnelle en plus d’un cœur palpitant pour chacun de des battements de mes cils, j’ai compris que je ferai mieux de m’accepter comme j’étais et de faire en sorte de provoquer mon avenir moi-même plutôt que de le laisser aux mains d’un illustre inconnu arrivé de nulle part. D’autant qu’il ne semblait pas avoir très envie de pointer le bout de son nez !

Cette année-là, en 1999, ceux qui ont plus de vingt ans s’en souviennent peut-être, on nous annonçait un terrible bug informatique : des avions allaient tomber, des ascenseurs allaient se bloquer et tous les systèmes informatiques de la planète allaient nous lâcher…. C’était assez flippant !

Cette année-là pour la première fois, je n’ai pas fait de liste de bonnes résolutions pour l’an 2000…. Et ça a été la première TRÈS bonne année de ma vie!

Ce 31 décembre 1999, je suis restée seule chez moi. Et avec mon chocolat chaud, mon plaid et mes chaussettes, je me suis installée confortablement sur mon balcon et j’ai regardé le ciel… ben oui, si un avion devait me tomber sur la tête autant essayer de le voir venir et de faire un pas de côté… non?

Bref! Il ne s’est strictement rien passé. (!?!?!) Mis à part le fait que j’aie regardé les feux d’artifices de la ville et que je me sois endormie juste après dans le froid. Heureusement que les flocons de neige sont tombés sur moi et m’on réveillée cette nuit-là, sinon je serais peut-être morte frigorifiée sur mon balcon et j’aurais loupé la première plus belle année de ma vie !

Donc cette année-là : pas de bonne résolution. Et vous savez quoi? J’ai suivi mes rêves et j’ai quitté la société pour laquelle je travaillais depuis 6 ans et où je gagnais un excellent salaire pour faire une école de théâtre à plein temps. Me suis trouvée une bourse d’étude, un studio, un job d’appoint dans un bar…. et je suis devenue comédienne professionnelle !!!! TADAAAAMMMM!!!! Qu’est-ce que vous dites de ça??? Jamais mieux servie que par soi-même!

L’hiver qui a suivi, j’ai quand même refait une liste et l’année suivante aussi…. Le 3 janvier de chacune des années, mes bonnes résolutions se sont évanouies…. J’ai donc décrété qu’il n’y aurait plus jamais, jamais, jamais, jamais de listes écrites de bonnes résolutions…. Résultat, l’année suivante 2004, j’étais maman!!! Re-TADAAAAMMMMM!!!!

Quand un enfant apparait dans ta vie tout est chamboulé. Sans le vouloir tu remets “les compteurs à zéro” et tu essayes de montrer le meilleur exemple de toi-même à ton enfant pour qu’il ait de bonnes bases dans la vie, et tu te trouves mille et une excuse pour remettre à plus tard tes besoins au profit de ceux de ton enfant. J’ai donc refait des listes et je me suis retrouvée comme “infusée de science et de savoir pour le bien être de MOI au travers du bien être de mon fils” bla, bla, bla et bla!!! ZÉRO POINTÉ!!!!

J’ai répété l’erreur jusqu’à sa 12ème année, ma 3ème méchante déception amoureuse, mon pied bien ancré dans ma 4ème dizaine pour me dire que maintenant ce cirque “doit s’arrêter net”!

En janvier dernier, une copine est venue manger à la maison et m’a apporté un grand panier de fruits exotiques… miam! J’ai pris une photo de ce panier que j’ai mise sur Instagram avec le texte suivant : “Et oui! Une nature morte peut présager un avenir vraiment meilleur. Devinez nos destinations 2017” En mettant cette photo en ligne, je n’avais aucune idée ni plan spécifique pour l’année qui débutait.

En Janvier j’étais à Nice, en avril à Marbella et en août j’ai annoncé à l’école de mon fils que je l’en retirais. Depuis Septembre nous nous baladons. D’abord 2 mois à la Martinique et actuellement, nous sommes depuis 2 mois à Hawaï… nous comptons y rester un mois de plus… et après… pour le moment c’est top secret 😀

Comment je fais ? C’est simple, j’ai découvert qu’internet pouvais me permettre de travailler depuis n’importe où dans le monde. Je me suis donc affiliée à une société de renom dans le Marketing de Réseau et je développe mon activité au travers du net.

C’est simple, c’est clair et surtout, je n’ai fait aucune liste ni ne l’ai planifié. La SEULE bonne résolution, s’il faut en nommer une serait celle de vivre mes envies au quotidien!

Rien ni personne, ne peut m’en empêcher. En somme mes bonnes résolutions de début d’année sont devenues mon crédo au quotidien :

Cherche et trouve maintenant la solution pour faire ce qu’il te plait aujourd’hui!

Ne reporte jamais rien à demain!

Bonne Année 2018 à toutes et à tous

Des Becs

Yolène

PS Cet article participe à l’évènement interblogueurs de Olivier Roland. Cliquez ici pour voter pour cet article s’il vous a plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Adhère à notre newsletter!