Belle toute nue

le

Aujourd’hui comme souvent les lundis, j’ai envie tout d’abord de vous dire bonjour, bonne reprise et bonne semaine… et j’ai aussi envie de vous parler de mes fameux dentifrices…

Et là je m’arrête tout de suite parce que je sens que de nouveau je vais vous écrire pendant longtemps et que je ferais mieux de faire une vidéo.

Et c’est ce que j’ai fait ce matin… ca n’a pas été facile parce que c’était la première fois que j’ai gratté l’écorce de ma carapace en public.

En effet je me suis aussi un peu emmêlé les patins 😀 la peur fait faire certaines choses… Alors j’ai décidé qu’en dessous de cette vidéo, je vous laisserai lire mes notes. Celles sur lesquelles je me suis basée ce matin pour faire ce LIVE. Comme ça, si ça vous parait plus simple à lire qu’à écouter si vous le voulez vous le pouvez.

Qui sera Belle Toute Nue avec moi aujourd’hui ??

Posted by Yolène Mayaud on Monday, June 18, 2018

 

L’offre Belle Toute Nue

Pour l’achat de

1x Sunright Insta Glow + je vous offre 10% de rabais
1x Body Galvanic Trio

ET JE VOUS OFFRE EN PLUS 2x tube de dentifrice blanchissant en CADEAU

Processing ...

 

Le billet de la semaine par écrit :

Il se trouve que jeudi et vendredi dernier, deux choses se sont passées qui m’ont fait réfléchir. En réalité, ça fait un peu plus d’une semaine que je veux vous parler du Belle Toute Nue et que je m’y prépare, mais là depuis la fin de la semaine, je me suis dite que de se mettre a nu c’est quelque chose d’assez vaste.

Depuis un certain temps, depuis novembre 2016, je vous parle de se dentifrice blanchissant que je trouve phénoménal et je ne suis pas la seule. Mai jeudi il s’est passé un truc : quelqu’un qui me connait depuis de nombreuses années m’a écrit en me disant que franchement avec mon bagage professionnel, mes langues et ma personnalité, elle ne comprenait pas comment je pouvais m’abaisser à vendre du dentifrice…. C’est une phrase qui m’a fait mal. Et puis le jour d’après, j’ai commenté le poste de Martin de la radio IP Music à la suite de quoi nous nous sommes parlé au téléphone et j’ai été interviewée aux sujets des morceaux dont j’avais parlé (c’est passé hier soir sur Espace 2) sans hésiter et sans émotions, j’ai répondu à ses questions en parlant de ce que m’évoquait une particulière chanson des années 80 Smooth Operator de Sade. Quand l’interview était terminée et que j’ai raccroché j’ai réalisé que je m’étais mise à nu à l’antenne….  J’ai même chanté 😀 Et j’ai aussi réalisé que mon Belle Toute Nue d’aujourd’hui avait aussi un rapport avec cette mise à nu là. J’ai donc décidé qu’aujourd’hui j’allais creuser un peu plus, me mettre a nu dans se LIVE et expliquer à cette personne qui estime que c’est dégradant de parler de dentifrice pourquoi j’en parle si souvent.

Je viens de vivre les 10 années les plus difficiles de toute ma vie. 2006-2016 étaient vraiment costaudes…. En 2006 j’ai quitté le père de mon fils au Portugal, je suis rentrée en Suisse avec mon gamin de 2 ans et 5 euros dans les poches (c’est une copine qui nous a payé le vol de retour) nulle part où aller vivre (on a squatté chez ma tante 2 semaines et le reste chez des copines dont plus de 2 mois au même endroit!) et accessoirement on n’avait plus de permis de séjour. La méga dèch!

Je me suis battue comme une lionne et j’ai retrouvé une vie descente. Mieux que ca, j’ai trouvé du travail, j’ai trouvé une crèche pour mon gamin et j’ai trouvé un appart. Nickel! Et puis plus tard en 2008, je suis retombée sur un amour de jeunesse… ou plutôt une amourette d’été. C’était un très joli garçon qui avait un œil bleu et un œil vert que j’avais rencontré dans un train entre Lausanne et Vevey il y a fort fort longtemps et avec lequel j’avais passé un bel été au son de Smooth Operator. Et bien ce joli garçon je l’ai retrouvé en 2008 et nous avons eu une merveilleuse histoire qui a duré 8 ans.

Et quand je dis une merveilleuse histoire, je pèse mes mots parce que l’histoire était la plus belle de toutes les histoires… pour la première fois de ma vie, je me suis sentie aimée, je me suis sentie belle et unique dans les yeux d’un homme. Sans père ni frère, je n’ai jamais su ce que signifiait être aimée par un homme et mon fils était encore un bébé…  cette chose si nouvelle et si tellement belle, j’ai découvert que ca s’appelait le bonheur

Maintenant, je sais ce que c’est, j’y ai eu droit! Et rien que ça c’est un véritable cadeau.

Maintenant il y a l’autre côté du miroir. Il y a ce côté de l’argent. Ce truc qui casse tout! On est tellement mieux quand on est pauvre… La société qui m’avait engagée à Nyon s’est délocalisée en Espagne en 2009 (début des temps de crise même en suisse) et moi j’ai pris la folle décision de me mettre à mon compte dans une branche et un domaine que je ne connaissais pas du tout. Mais j’ai toujours été pleine d’enthousiasme et donc j’étais sure de pouvoir relevé ce défi. Me suis planté… magistralement… et en me plantant j’ai tout perdu… tout mon argent, toute ma retraite… tout est parti… en retour la dépréciation de moi-même est arrivée. J’ai commencé à me trouver moche, laide, conne et inutile… et ca je l’ai fait toute seule… Cette dépréciation c’était comme un cancer qui te ronge de l’intérieur. Et tout ce que je faisais je le faisais de moins en moins bien… de toute facon, je travaillais pour rien. Pendant des années, j’ai travaillé gratuitement. Ou plutôt pendant des années j’ai travaillé pour dire merci aux gens qui m’engageaient d’avoir la bonté de me donner un peu de leur attention. “Donc si vous me payer pas mes factures, Madame, Monsieur, ce n’est pas grave! Merci de m’avoir regardée!” Sauf que le frigo, il ne se remplissait pas et que les factures devenaient de plus en plus difficiles à payer…. Et là tu descends tu descends….

Bref, j’étais au milieu de la balançoire : d’un côté il y avait l’amour, le bonheur suprême et de l’autre il y avait la dépréciation, l’anéantissement de moi. Donc ca allait, j’étais au milieu de tout. Et je pouvais faire semblant de ne pas voir que tout n’allait pas si bien… Jusqu’au jour où le joli garçon aux yeux bicolores, il s’est trouvé quelqu’un de plus jeune, de plus dynamique et de plus souriant…. C’était un mercredi, au printemps 2016 qu’il est venu ici chez moi et qu’il m’a dit “c’est fini…”

Descente aux enfers! On ne va pas épiloguer la catastrophe qu’est devenue ma vie à ce moment-là, mais ce qui était clair c’est que j’allais souvent regarder les trains passer… et je me disais “après tout, tu manquerais à qui?” et j’entendais au loin une petite voix qui me répondais “Raphael”

Ca a duré longtemps et j’ai ragardé beaucoup de trains passer. Et j’entendais au loin la petite voix qui me disait “Raphaël” D’ailleurs Raphaël a fait beaucoup de choses pour sa maman. Des jours, il a même fait à manger pour sa maman. Les jours où je ne travaillais pas au musée, Raphael ne voulais pas aller a l’école pour ne pas me laisser toute seule. En gros il a grandi d’un coup sec. Parce que, et ça je m’en suis rendu compte plus tard, lui il a perdu son père, sa figure paternelle, ce jour-là. C’est le jour où je lui ai acheté un costume 3 pièces pour la journée de l’élégance à l’école et qu’il m’a dit “ah y a une poche a l’intérieur de la veste comme….” Que je me suis rendue compte que lui aussi avait perdu qqch d’important dans sa vie.

Et puis un jour, la voix qui disait “Raphael” quand je demandais a qui je manquerai et devenue assourdissante… ca m’a fait mal aux tympans et je me suis réveillée. Et je me suis rendue compte que si moi je ne m’aime pas, personne ne m’aimera. Je me suis regardée autour et je me suis rendue compte que j’avais 3 pépites d’or dans la main : Raphael, moi et un tube de dentifrice.

Oui un tube de dentifrice!

Parce que pendant tout ce temps je souriais quand je sortais pour aller travailler, mais je souriais jaune. Mon sourire était une grimace. Et ce tube de dentifrice m’a permis d’avoir un sourire éclatant tant au sens propre qu’au sens figuré. Sourire vraiment. Sincèrement. Et sans peur. Ca aussi c’est un cadeau de la vie.

Ce tube de dentifrice ce n’est pas seulement un produit fantastique – cela dit, même mon dentiste à Montreux est d’accord avec cette affirmation! – c’est aussi la possibilité de se sortir de l’ombre, de rencontrer de nouvelles personnes, de leur offrir le confort d’un sourire franc, de leur offrir à elles aussi la possibilité de sortir de l’ombre et de l’embarras financier.

Aujourd’hui je peux concrètement offrir du travail et un revenu à toutes les personnes qui le souhaitent.  Quand je leur dit “tu vois ce dentifrice? il coute 100%, tant de pourcent il est pour toi et toi tu as droit a plus de pourcent que moi et ce travail-là tu peux le faire à coté de ton job, donc tu peux utiliser l’argent que tu vas gagner pour payer tes dettes, pour payer tes prochaines vacances, pour mettre l’argent de côté pour envoyer tes gamins dans une prestigieuse université ou pour ce que tu veux!”

Donc c’est TOUT SAUF DÉGRADANT de vendre du dentifrice. Parler, utiliser, voir une nette différence et proposer ce dentifrice c’est une véritable passion et c’est aussi ce qui m’a permis de sortir de l’infâme dépression, c’est ce qui me permets de payer mes dettes – parce que je vous assure que de faire faillite c’est pas gratuit – et c’est ce qui me permets de proposer une vie meilleure à d’autres. Donc maintenant si vous me dites que vous voulez travailler avec moi mais que vous ajouter des “c’est compliqué!” et des “j’ai pas le temps!” vous vous imaginez bien que je ne vous courrirais pas après. Et même que je vous laisserai sur le bas côté de mon chemin. Parce que ce que je fais c’est un vrai travail, qui implique un vrai investissement et je vous assure que c’est un travail vraiment gratifiant parce que tout y est clair et limpide.

D’ailleurs si toi aussi tu veux gouter à ce plaisir fais moi signe et je t’explique tout  en cliquant ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Adhère à notre newsletter!